Les femmes de N’Tiobougou ont tenu leur engagement, en mettant en place une haie de pourghère tout autour du bâtiment de transformation des échalotes.

Ceci a pour but de matérialiser la parcelle attribuée à l’unité de transformation, de protéger le séchoir solaire contre les animaux et de limiter la poussière en incitant véhicules et riverains à contourner l’aire de séchage.

Et lorsque les arbustes seront à maturité, ils produiront des noix utilisables pour produire un agro-carburant, des tourteaux d’engrais ou du savon.

2015-09-haie_pourghere-04 2015-09-haie_pourghere-09