31 mai 2016

GM2I, la gestion informatique des communes

Depuis les années 2000 et l’informatisation des premières mairies rurales, nous avons travaillé avec le personnel communal sur des outils de gestion informatique, adaptés aux besoins des communes maliennes et aux exigences de l’état malien.

En parallèle, depuis 2009 et la création du CIAGE, nous avons aussi développé des interfaces informatiques de gestion pour les structures de la société civile, notamment les comités de gestion qui se voient déléguer des compétences municipales (eau, école, banque de céréales, santé).

A partir de ce travail collaboratif, Bernard SEIGLE-FERRAND a développé une Interface Intégrée de Gestion Municipale (GM2I), équivalent d’un logiciel complet de gestion communale, testé actuellement par les communes partenaires de Blendio, Benkadi et Tella.

Ce projet, qui s’inscrit dans les objectifs, tant maliens qu’internationaux, d’améliorer la gestion, la transparence et la remontée d’informations grâce aux TICs, à attirer l’attention des autorités maliennes.

2016-05-31-GM2I   2016-05-31-presentation-GM2I

Ainsi, après la rencontre avec Ousmane SY, ancien ministre malien et personnage incontournable de la décentralisation, nous avons présenté nos interfaces à l’ambassade de France et au Directeur de la DGCT (Direction Générale des Collectivités Territoriales).

2016-05-31-ousmane_SY-01

Mais le plus fort écho a été auprès de la Région de Sikasso, qui a organisé un CROSSAD en mars (réunion avec tous les services déconcentrés de l’état) pour que Bernard et les secrétaires généraux présentent le logiciel aux autorités régionales.

2016-05-31-GM2I-CROSSAD-04

Ainsi ils ont pu présenter l’outil « GM2I » mais aussi les conditions nécessaires à sa mise en circulation, notamment :

- La création par les autorités maliennes d’un groupe d’informaticiens en charge de l’adaptation de l’outil GM2I à l’évolution des lois maliennes ;

- La création, dans chaque Cercle (Département) d’un poste d’informaticien de maintenance assermenté, itinérant et motorisé, pour assurer la maintenance des ordinateurs communaux et l’implantation des mises à jour de GM2I.

La région de Sikasso travaille donc sur les modalités de mise en place de ces informaticiens, sous sa responsabilité, pour mener à bien ce projet.

C’est autour de ces interfaces de gestion que nous avons construit notre projet trisannuel 2016-2018.

Le Ministère des Affaires Etrangères a accepté de cofinancer ce projet, notamment pour l’utilisation des TIC au service de la gestion des collectivités :

Visionner la lettre du Ministère

 


20 mai 2016

Les femmes se mobilisent

Cette année, malgré les difficultés d’approvisionnement en eau, les femmes de Mebougou ont commencé le maraîchage sur leur parcelle. Elles ont aussi repris le suivi au CIAGE afin d’améliorer la gestion de leur association.

 Par ailleurs, les femmes de Oueto (BENKADI) et de Tangabougou (TELLA) ont demandé à commencer le suivi de leur association au CIAGE.

Quant aux femmes de N’Tiobougou, elles ont rencontré la coopérative des femmes de Niena pour échanger sur leurs pratiques et les filières agricoles qu’elles développent.

Rencontre entre les femmes de N'Tiobougou et celles de Niena :

2016-05-ntiob-niena

Mebougou : cultures maraîchères et réunion des femmes

2016-05-femmes_mebougou-05 2016-05-femmes_mebougou-09

Posté par ARCADE Une Terre à 17:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

13 mai 2016

Concours de lecture « Zandiougou SAMAKE »

La deuxième édition du concours de lecture a eu lieu le samedi 23 avril 2016.

En donnant son nom au concours, nous avons décidé de rendre un hommage à Zandiougou SAMAKE, chef de projet ARCADE à l’initiative de la coopération décentralisée, puis premier maire de la commune de Dembela. « Zan » et son équipe s’était battu pour qu’un second cycle (collège) soit implanté dans sa commune, lui qui reconnaissait sa chance d’avoir pu accéder aux études supérieures, et d’obtenir un diplôme d’ingénieur.

Bia et quelques enseignants volontaires ont organisé cette rencontre, qui, après le succès de 2014, a été étendue à trois seconds cycles : Dembela, Kessana et Blendio.

La bibliothécaire a également participé au choix des textes pour le concours de lecture, et pour présenter la bibliothèque entre les épreuves.

Des présélections ont eu lieu dans chaque école pour désigner les 24 élèves participant au concours.

Le concours a eu lieu en présence de nombreux participants, notamment un représentant du CAP de Niena (Académie), des élus, des représentants des comités de gestion scolaire, chefs de village, associations de femmes et de jeunes, du centre de santé à travers son médecin, de la CMDT (Compagnie Malienne du textile) et de 27 enseignants.

Le concours de lecture et l'épreuve de dictée :

2016-05-concours_lecture-03 2016-05-concours_lecture-15

Le Second cycle de Kessana a remporté le classement par école du concours, articulé autour de trois épreuves : lecture et dictée en épreuve individuelle, culture générale par équipe.

Avant le repas, les élèves de Kessana et Dembela ont présenté un petit exposé en bambara sur la scolarisation des filles et sur les MST.

Le CAP a félicité cette initiative et souhaite que le concours se perpétue. Il a aussi souligné l’importance de la bibliothèque de Dembela, 2ème de la zone derrière celle de la ville de Niena.

Les lots ont été donnés par la bibliothèque de La Rochette, le club de vélo CTG (Cyclotourisme Grenoblois) et les magasins Carrefour.

Ainsi le concours a pu être organisé pour moins de 200 €. Tous les participants ont souhaité la reconduction annuelle et l’extension de ce concours à d’autres écoles, car il favorise l’amélioration du niveau scolaire, la promotion de la lecture et rassemble les acteurs de l’éducation autour d’un évènement festif.

Merci à tous nos partenaires et aux organisateurs, et félicitations aux participants !

Remise du trophée à l'école de Kessana :

2016-05-concours_lecture-52

Posté par ARCADE Une Terre à 15:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

04 mai 2016

Irrigation de N'Tiobougou

Ce début d’année a vu la réalisation d’un système d’irrigation solaire dans la parcelle des femmes de N’Tiobougou. En faisant travailler ensemble deux entreprises de Sikasso, nous avons fait installer une pompe de 10m3/h sur le forage (d’une capacité supérieur à 20m3/h), un château d’eau « tampon » de 10m3 et surtout 12 bassins permettant aux femmes de remplir leurs arrosoirs pour irriguer les 3 ha de maraichage.

Cela va permettre aux femmes de prolonger la saison de maraichage, même les années de faible pluviométrie.

Le président de la région de Sikasso, Yaya BAMBA, est venu en personne sur le chantier. Il a vivement félicité les femmes pour leur travail, il a visité la parcelle mais aussi le bâtiment de transformation et de stockage des échalotes. Avant de partir, il a promis de revenir pour l’inauguration officielle du système d’irrigation et a acheté des échalotes séchées aux femmes de N’Tiobougou.

Photos :

château d'eau, installation solaire

un des bassins,

début des cultures

visite du président de la région aux femmes sur l'unité de transformation des échalotes.

2016-05-AES-ntiobougou

2016-05-ntiob-jardin-09

2016-05-ntiobougou-104

2016-05-ntiobougou-04