L’équipe ARCADE a accompagné les femmes de N’Tiobougou dans la mise en culture de deux parcelles témoin, pour les inciter à ne plus utiliser les engrais chimiques lors de la production des échalotes.

Outre l’intérêt environnemental et financier, il semble que les échalotes cultivées avec de la fumure organique se conservent mieux.

L’objectif était de montrer que sans engrais chimique, mais en améliorant les techniques de production, on peut avoir un meilleur rendement qu’avec leurs techniques habituelles.

2017-07ntiobougou-08 2017-07-temoin

Le jardin des femmes de N’Tiobougou en février - Démonstration sur la planche témoin

7,5 kg de semences ont été plantées sur chacune des parcelles.

Le groupe 1, qui a suivi toutes les consignes de production (espacement des pieds d’échalote, modification de la forme des planches, utilisation d’un arrosoir) a récolté 94 Kg.

Le groupe 2 a également produit sans engrais chimique, mais n’a pas respecté les autres consignes de production. Il n’a récolté que 44 Kg.

Avant de voir ces résultats, les femmes ne pensaient pas possible de faire un bon rendement sans engrais chimique.

Pourtant, le rendement du groupe 1 dépasse les rendements qu’elles ont réalisée individuellement avec de l’engrais chimique, et les bulbes sont beaucoup plus gros.

Beaucoup d’entre elles disent qu’elles vont essayer cette technique de production l’année prochaine.

Dès cette année déjà, nous avons constaté que les femmes qui utilisent de la fumure organique (fumier de bœufs, volaille, compost, etc.) sont de plus en plus nombreuses.

2017-07-fumure 2017-07-Recolte -N'tiob

Utilisation de fumure organique - Récolte des échalotes