29 septembre 2017

Une délégation malienne chez nous !

Cités-Unies France (réseau national des coopérations décentralisées) a organisé une visite en France des 9 directeurs des Agences de développement Régionales (ADR) du Mali.

Elle nous a demandé d’accueillir les Directeurs des Agences de Tombouctou et de Sikasso, que nous avons reçu les 26 et 27 septembre.

Bien que très courte, cette mission fut extrêmement riche, et la délégation malienne a pu discuter avec les élus des communes membres de notre coopération décentralisée en Isère et en Savoie, mais aussi avec des entreprises du territoire : la Forge Leborgne, le GAEC Comunal-Verollet pour la transformation des produits agricoles, le magasin de producteurs « A la Ferme ».

Visite de l’entreprise de Forge Fiskars-Leborgne, à Arvillard / à la mairie de Barraux avec le maire de Barraux, les élus de Pontcharra et de La Rochette :

2017-09-27-ADR-03-arvillard 2017-09-27-ADR-06-barraux-1

Les Directeurs maliens ont présenté les enjeux de la décentralisation et du développement économique au Mali, et ils ont posé de nombreuses questions sur l’organisation du développement en France : la vision et la planification, la fiscalité, la mise en valeur des ressources du territoire et le désenclavement furent au centre des échanges. Et l’importance de l’éducation, de la sensibilisation et du civisme sont souvent revenues.

Les français qui les ont reçus ont pu se rendre compte de l’évolution du Mali et de la volonté des cadres maliens de participer au développement de leur pays, au-delà des problèmes sécuritaires et des phénomènes de migrations.

Notre coopération décentralisée partage avec les Directeurs d’ADR une même vision du développement, et surtout de l’appui aux collectivités pour qu’elles puissent jouer leur rôle dans le développement économique de leurs territoires.

Ainsi, nous nous sommes quittés avec des perspectives de collaboration, notamment autour des outils informatiques de sensibilisation et de gestion municipale (GM2i) créés par l’ARCADE.

Ousmane TRAORE : « Je pensais que seul notre délégation avait un intérêt dans ce voyage. Mais les français que j’ai rencontré étaient plus intéressés encore ! A tous les niveaux, j’ai senti que les gens avaient envie de partager. J’ai vu la véracité des propos, car ils nous ont parlé autant de l’évolution que des difficultés. J’ai compris qu’ici aussi rien ne se gagne facilement, malgré le niveau de développement. Il y a toujours des obstacles. Chez nous on a beaucoup d’obstacles aussi, mais on peut dupliquer des choses qu’on a vu ici. Nous avons tous intérêt à créer des échanges, à partager nos expériences.»

Jean-Claude MONTBLANC : « On peut apprendre de vous, notamment pour organiser la solidarité. On doit apprendre à faire avec les moyens qu’on a, car on est habitué à attendre que l’aide vienne d’ailleurs ».

Un grand merci à toutes les personnes qui ont participé à cette mission et en ont fait une belle réussite !

- La délégation avec les élus de Le Cheylas et le maire de La Rochette, devant le Plan Local d'Urbanisme (PLU) de Le Cheylas

- Puis à Alpespace avec le vice-président à l’économie de Cœur de Savoie :

2017-09-26-ADR05-cheylas-1 2017-09-26-ADR10-alpespace-1


22 septembre 2017

Inondation

Cette année, la saison des pluies a fait des dégâts au Mali. Voici l’exemple de N’Tiobougou, où l’eau est montée encore plus haut que d’habitude, détruisant les salles de classes en banco (briques de terre).

Les villageois s’organisent pour accueillir les enfants dans des classes provisoires, pour la rentrée scolaire début octobre.

En revanche, nous sommes heureux de constater que la piste latéritique financée par l'Arcade il y a une dizaine d'année a très bien résisté à la forte pluviométrie.

Photos :

De chaque côté de la piste, les champs se transforment en lac (photo 1), et le pont est largement submergé (photo 2). Pendant plusieurs jours, seule la pirogue permet de rejoindre Blendio et la route nationale.

2017-09-piste 2017-09-pont

La cour de l’école après le retrait de l’eau

2017-09-ecole

Posté par ARCADE Une Terre à 11:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

De nouvelles communes intéressées

Les maires de Miria et Tienkadi, deux communes limitrophes de Dembela et Blendio, ont émis le souhait de rejoindre notre coopération décentralisée.

Younouss est allé à la rencontre des Conseils Communaux, pour leur expliquer notre fonctionnement, notre méthode de travail et les engagements que cela représente pour les communes maliennes partenaires, pour qu’ils comprennent bien de quoi il s’agit.

Il semble que notre méthode de travail commence à intéresser les élus, que ce soit au niveau local, ou au niveau régional, car le Conseil Régional de Sikasso a délibéré pour lancer le projet GM2i (logiciel de gestion communale) avec l’ARCADE.

Photo : Younouss avec le conseil communal de MIRIA

2017-09-miria

08 septembre 2017

De beaux projets pour la commune de Blendio !

En février, nous avons rencontré les nouveaux conseils communaux lors de la mission (en savoir plus).

Depuis, les élus de Blendio ont demandé à notre équipe de leur faire une présentation plus détaillée de notre méthode de travail, pour définir ensemble les actions à mener dans le cadre de notre coopération décentralisée.

Younouss et Bernard ont ainsi travaillé sur un nouveau diaporama, qui a servi de base pour les échanges entre notre équipe malienne et les élus de Blendio.

Plusieurs projets ont émergées, sur lesquelles Younouss et Bia travaillent déjà avec eux  :

- la mise en place d’une mini-bibliothèque à Blendio, relais local de la bibliothèque intercommunale de Dembela ;

- la réalisation d’un recensement de la population, comme cela a été fait à Dembela (en savoir plus) ;

- la préparation d’un projet intercommunal et pluriannuel « Eau et Assainissement », pour le soumettre à des partenaires tel que l’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée-Corse ;

- la dynamisation des structures de gestion suivies au CIAGE, tel que le Centre de Santé ou la Banque de Céréales.

Une réflexion s’engage aussi pour améliorer le recouvrement de l’impôt dans le chef-lieu de la commune. En effet, les élus comprennent parfaitement que si nous imposons 80% de recouvrement de l’impôt chez nos partenaires, c’est avant tout pour favoriser l’autofinancement de leur projet par les communes. Ils estiment donc que leur chef-lieu doit montrer l’exemple !

Le conseil communal a aussi évoqué des projets de construction de salles de classe et de maraîchage.

De belles perspectives pour les années à venir !

Réunion de l'ARCADE avec les élus de Blendio :

2017-09-CC_Blendio-methode-01

Extraits du nouveau diaporama "Coopération décentralisée" :

2017-09-Coop-dec-diapo5 2017-09-Coop-dec-diapo12-financement