Comme l’année passée, les femmes de N’Tiobougou ont pu générer plus de 4 000 000 Fcfa de ventes individuelles (hors auto-consommation) grâce au jardin maraîcher que nous avons aidé à aménager.

Mais cette année, nous notons une véritable diversification des productions. L’échalote reste la production la plus importante, avec près de 12 tonnes récoltées. Mais elles ont développé de nombreuses autres productions, permettant une diversification de l’alimentation : salade, pommes de terre, dah, betteraves ou choux sont en pleine expansion dans le jardin des femmes.

De même, l’utilisation d’engrais chimiques diminue au profit du compost et du fumier, et grâce à la reproduction des techniques utilisées l’année dernière sur les parcelles collectives (ex : espacement des bulbes, formes des planches, technique d’irrigation, etc.).

Face à cette dynamique, le village vient d’octroyer deux hectares de terrain supplémentaires à l’association des femmes, pour qu’elle puisse produire de l’arachide pendant l’hivernage.

On leur souhaite bon travail et une bonne production !

Photos : Culture de choux, récolte de l’échalote et conservation des semences.

2018-07-ntiobougou-chou

2018-07-Ntiobougou-recolte

2018-07-conservation_semences