23 mars 2016

Riziculture sur le Koureh : un bilan positif !

Les récoltes 2015 ont été très satisfaisantes cette année sur le casier rizicole du Koureh. A tel point que de nouvelles personnes ont demandé une parcelle à cultiver !

Ce casier de 103 hectares est divisé en 137 lots, répartis entre hommes et femmes des deux villages limitrophes.

154 tonnes ont été produites cette année, presque deux fois plus que l’année précédente ! Mais les rendements pourraient encore être améliorés, grâce à un appui sur les techniques agricoles et à la réhabilitation du casier. En effet, cet ouvrage hydro-agricole (réalisé par la région de Sikasso en 2011) peut être amélioré pour faciliter les cultures quelque soit la qualité de la saison des pluies. Nous avons donc commencé, avec le bureau d’études malien SETADE, des études de réhabilitation, mais aussi des études environnementales, car il y a de nombreux arbres à couper dans le casier pour faciliter les cultures.

Sur ce projet, nous avons également bénéficié des conseils techniques de Karum, bureau d’études de Chamoux, et de Blandine GEHIN, ingénieur environnement.

Toute la production n’étant pas destinée à l’auto-consommation, Moussa travaille actuellement avec les Banques de Céréales Communales et le comité de gestion du Koureh sur la commercialisation et l’écoulement du riz.

Le comité de gestion a également mis en place des cotisations, pour pouvoir assurer la maintenance des ouvrages.

Photos : battage et récolte de riz sur la parcelle d'une femme :

2016-03-koureh-14 2016-03-koureh-06

Prise de contact du bureau d’études SETADE avec les acteurs locaux :

2016-03-setade-02