31 mai 2016

GM2I, la gestion informatique des communes

Depuis les années 2000 et l’informatisation des premières mairies rurales, nous avons travaillé avec le personnel communal sur des outils de gestion informatique, adaptés aux besoins des communes maliennes et aux exigences de l’état malien.

En parallèle, depuis 2009 et la création du CIAGE, nous avons aussi développé des interfaces informatiques de gestion pour les structures de la société civile, notamment les comités de gestion qui se voient déléguer des compétences municipales (eau, école, banque de céréales, santé).

A partir de ce travail collaboratif, Bernard SEIGLE-FERRAND a développé une Interface Intégrée de Gestion Municipale (GM2I), équivalent d’un logiciel complet de gestion communale, testé actuellement par les communes partenaires de Blendio, Benkadi et Tella.

Ce projet, qui s’inscrit dans les objectifs, tant maliens qu’internationaux, d’améliorer la gestion, la transparence et la remontée d’informations grâce aux TICs, à attirer l’attention des autorités maliennes.

2016-05-31-GM2I   2016-05-31-presentation-GM2I

Ainsi, après la rencontre avec Ousmane SY, ancien ministre malien et personnage incontournable de la décentralisation, nous avons présenté nos interfaces à l’ambassade de France et au Directeur de la DGCT (Direction Générale des Collectivités Territoriales).

2016-05-31-ousmane_SY-01

Mais le plus fort écho a été auprès de la Région de Sikasso, qui a organisé un CROSSAD en mars (réunion avec tous les services déconcentrés de l’état) pour que Bernard et les secrétaires généraux présentent le logiciel aux autorités régionales.

2016-05-31-GM2I-CROSSAD-04

Ainsi ils ont pu présenter l’outil « GM2I » mais aussi les conditions nécessaires à sa mise en circulation, notamment :

- La création par les autorités maliennes d’un groupe d’informaticiens en charge de l’adaptation de l’outil GM2I à l’évolution des lois maliennes ;

- La création, dans chaque Cercle (Département) d’un poste d’informaticien de maintenance assermenté, itinérant et motorisé, pour assurer la maintenance des ordinateurs communaux et l’implantation des mises à jour de GM2I.

La région de Sikasso travaille donc sur les modalités de mise en place de ces informaticiens, sous sa responsabilité, pour mener à bien ce projet.

C’est autour de ces interfaces de gestion que nous avons construit notre projet trisannuel 2016-2018.

Le Ministère des Affaires Etrangères a accepté de cofinancer ce projet, notamment pour l’utilisation des TIC au service de la gestion des collectivités :

Visionner la lettre du Ministère

 


15 avril 2016

L’association des éleveurs, toujours moteur de développement !

L’association des emboucheurs de Dembela, qui regroupe des éleveurs bovins des communes de Dembela, Benkadi et Blendio, est toujours aussi exemplaire.

Grâce au prêt que nous leur avons octroyé fin 2014 (10 000 000 Fcfa), tous les membres ont pu bénéficier d’un prêt pour développer leurs activités, qu’ils ont remboursé sans problème au bout de 6 mois.

L’ARCADE fait à l’association un prêt à taux zéro, qui elle-même propose des prêts à 10% à ses membres, ce qui permet d’augmenter la capacité d’autofinancement de l’association. Ainsi, chaque année, elle peut prêter des sommes plus importantes, et développer de nouvelles activités, comme les achats groupés d’aliments du bétail.

La gestion quotidienne de l’association est toujours suivie au CIAGE et nous permet de voir que cette association est dynamique et gérée de façon transparente.

Nous avons donc décidé de prolonger d’une année supplémentaire la durée de remboursement du prêt. Nous travaillons également avec cette association sur un projet de parc de vaccination (réalisation, organisation, gestion, etc.).

En 2015, l’association a fait plus de 2 000 000 Fcfa de bénéfices, soit environ 3 000 € ! Sans compter les 2 600 000 Fcfa de bénéfices générés par les membres à titre individuel.

Et l’association a décidé elle-même de reverser 5% de ses bénéfices aux communes dont sont issus ses membres, sous forme de taxes, pour participer au développement global de leur localité.

Un bel exemple de citoyenneté !

La réussite de cette association motive d’autres structures, telle que les éleveurs de Koungoba, qui ont commencé à échanger avec Bia car ils souhaitent faire suivre leur comptabilité au CIAGE.

Photos :

Bilan 2015 de l’association des emboucheurs.

Elevage d’un des membres de l’association lors des visites de Moussa auprès des éleveurs.

Réunion de Bia avec les éleveurs de Koungoba.

2016-04-Bilan-embouche2015

2016-04-embouche 2016-04-embouche-koungoba-01

Posté par ARCADE Une Terre à 16:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,