02 mai 2018

Les femmes de Niamakouna bénéficiaires

En 2016, nous avons aidé l’association des femmes de Niamakouna (commune de BLENDIO) à clôturer une parcelle maraichère donnée par leur village. En 2017, nous avons aidé les femmes à mettre en place un système d’irrigation dans leur jardin.

Dès 2017, cette association, très dynamique, a réalisé un bénéfice de 590 €, sans compter les ventes individuelles de chacun des membres !

Ce bénéfice devrait encore augmenter en 2018, avec le développement des cultures collectives, qui leur permettent de tester de nouvelles techniques agricoles et de nouvelles spéculations.

Bilan annuel 2017 de l'association des femmes de Niamakouna :

2018-05-Bilan2017-femmes_Niamakouna

Le jardin des femmes et la mise en culture des parcelles collectives :

2018-05-Jardin Niamakouna 

2018-05-Jardin_coll_Niamakouna

Posté par ARCADE Une Terre à 15:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,


08 mars 2018

Nouvelle saison de maraîchage

Voici quelques photos des magnifiques jardins des femmes de Niamakouna et N’Tiobougou en ce début d’année.

La clôture et l’irrigation leur donne une grande motivation, car elles peuvent ainsi cultiver de nombreux produits maraîchers. Elles cherchent chaque année à diversifier les productions (betterave, carotte, aubergine), et à aller vers une agriculture biologique, sans engrais chimiques ni pesticides.

2018_03_ntiobougou 2018-03-niamakouna

2018-03-aubergine

Posté par ARCADE Une Terre à 18:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

22 décembre 2017

Piments de Niamakouna

Les femmes de Niamakouna ont récolté et fait sécher le piment produit dans le jardin que nous avons aménagé.

Résultat : 258,8 Kg de piment séché, dont 58,2 kg sur la parcelle collective.

Elles ont déjà commencé la nouvelle saison de maraîchage, et ont de nouveaux projets à nous soumettre, tel que la construction d’un magasin de stockage et vente de leurs productions, et la construction d’un bassin piscicole approvisionné par le système d’irrigation du jardin. A suivre !

Photos :

Pesage des piments :

2017_12_niamak2 2017_12_niamak4

Jardin des femmes début décembre :

2017_12_niamak1

 

Posté par ARCADE Une Terre à 16:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

10 avril 2017

Irrigation des jardins

Début 2017, nous avons fait réaliser deux forages :

- A Mebougou, pour irriguer le jardin des femmes et, à terme, renforcer également l’approvisionnement en eau potable du village ;

- A Niamakouna, pour irriguer le jardin des femmes.

Le forage de Mebougou révèle un débit peu important, qui serait insuffisant pour irriguer le jardin, à moins de réaliser un deuxième forage et des les coupler.

Celui de Niamakouna a un débit largement suffisant pour l’irrigation du jardin, les travaux d’installation de la pompe, panneaux solaires et château d’eau ont donc été réalisés. Cela va grandement faciliter le travail de ces femmes, qui devaient auparavant transporter l’eau depuis le puits situé à l’extérieur de la parcelle.

Travaux du forage de Mebougou :

2017-04-forage-mebougou-03

Transport des seaux à Niamakouna puis réalisation du système d'irrigation :
2017-04-niamakouna-jardin-17

2017-04-niamak

 

Posté par ARCADE Une Terre à 17:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

27 janvier 2017

Maraîchage de Niamakouna

La saison de maraîchage a repris, en particulier pour les femmes de N’Tiobougou et Niamakouna.

En attendant la fin des travaux d’irrigation de leur parcelle, les femmes de Niamakouna ont commencé à cultiver, en charriant les seaux d’eau depuis le village. Une belle preuve de motivation de cette coopérative très dynamique !

Comme elles s’y étaient engagées, elles ont également planté des pieds de pourghère tout autour de la clôture, pour en assurer la pérennité et lutter contre l’érosion.

A leur demande, nous avons aussi fait réaliser, avant de démarrer les cultures, le parcellaire, qui leur a permis de répartir la terre cultivable entre les différentes femmes de la coopérative.

Reprise du maraîchage à Niamakouna :

2017-01-niamakouna-cultures-03 2017-01-niamakouna-cultures-02

Protection de la clôture en pieds de pourghère :

2017-01-niamakouna-cloture-04

Posté par ARCADE Une Terre à 14:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


01 décembre 2016

Dynamisme des femmes de Niamakouna

En juin 2016, nous avons aidé la coopérative des femmes de Niamakouna à clôturer une parcelle de 2ha, cédée par le village, pour qu’elles mènent des activités de maraîchage.

Elles n’ont pas attendu la saison de maraîchage (habituellement de décembre à mai) pour commencer à planter piments, haricots et tomates.

La coopérative des femmes de Niamakouna est aussi un exemple en matière de gestion.

Clôture de la parcelle et pied de piment :

2016-12-femmes-niamak-03 2016-12-femmes-niamak-04

Séance de recouvrement des cotisations mensuelles :

2016-12-femmes-niamak-13

Posté par ARCADE Une Terre à 11:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

05 août 2016

Formation des femmes en gestion et parcelle maraîchère

Bia a dispensé une journée de formation sur la gestion de l’association aux femmes de Niamakouna, avec de nombreuses participantes, très attentives !

Les principaux thèmes étaient la comptabilité simple en entrées et dépenses, tenir un PV de réunion.

Par ailleurs, nous avons terminé les travaux de clôture de la parcelle maraîchère que le village a octroyé à l’association de femmes, à proximité du village. Cette association a été choisi pour ce projet en raison de sa bonne gestion, mais aussi parce que le village est un de ceux qui présente un taux de recouvrement des taxes de 100%.

Photos : formation en gestion et réception de la clôture.

2016-08-Formation-gestion 2016-08-jardin-Niamakouna

Posté par ARCADE Une Terre à 16:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

04 mai 2016

Irrigation de N'Tiobougou

Ce début d’année a vu la réalisation d’un système d’irrigation solaire dans la parcelle des femmes de N’Tiobougou. En faisant travailler ensemble deux entreprises de Sikasso, nous avons fait installer une pompe de 10m3/h sur le forage (d’une capacité supérieur à 20m3/h), un château d’eau « tampon » de 10m3 et surtout 12 bassins permettant aux femmes de remplir leurs arrosoirs pour irriguer les 3 ha de maraichage.

Cela va permettre aux femmes de prolonger la saison de maraichage, même les années de faible pluviométrie.

Le président de la région de Sikasso, Yaya BAMBA, est venu en personne sur le chantier. Il a vivement félicité les femmes pour leur travail, il a visité la parcelle mais aussi le bâtiment de transformation et de stockage des échalotes. Avant de partir, il a promis de revenir pour l’inauguration officielle du système d’irrigation et a acheté des échalotes séchées aux femmes de N’Tiobougou.

Photos :

château d'eau, installation solaire

un des bassins,

début des cultures

visite du président de la région aux femmes sur l'unité de transformation des échalotes.

2016-05-AES-ntiobougou

2016-05-ntiob-jardin-09

2016-05-ntiobougou-104

2016-05-ntiobougou-04

11 mars 2016

Irrigation de la parcelle des femmes de N’Tiobougou

Dans la continuité du projet de filière échalote, nous avons réalisé en ce début d’année le planage de la parcelle maraîchère de 3ha des femmes de N’Tiobougou. Et nous venons de terminer les travaux d’irrigation, avec 12 bassins de 2 mètre cube chacun, répartis sur la parcelle et alimentés par un forage, une pompe et des panneaux solaires.

Cet aménagement est rendu possible par la grande capacité du forage : plus de 17 mètre cube heure !

Photos :

Passage du bulldozer pour la traversée du marigot (accès à la parcelle)

Forage

Soufflage du forage et essais de pompage

2016-01-ntiob1

2016-01-ntiob2

2016-01-ntiob3

Posté par ARCADE Une Terre à 17:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

27 mars 2015

Filière « échalotes », témoignage

Yaoussa COULIBALY, secrétaire de l’association des femmes :2015-03-echalotes-COULIBALY

« Avant d’avoir la clôture, on récoltait les échalotes avant maturité, par peur des dégâts d’animaux. Et certains animaux tombaient dans les puits.

Depuis l’année dernière, la production a triplé. Cette année on a pu faire beaucoup de salades, carottes, betteraves, pommes de terre, etc. On a aussi fait une pépinière de piments. C’est important de pouvoir diversifier les productions, même si l’échalote reste notre principale culture.

C’est difficile d’écouler la production de feuilles d’échalotes. Car il faut tout vendre rapidement avant que ça ne se gâte. On va pouvoir les faire sécher, mais est-ce qu’on pourra trouver des clients pour ça ? Par contre, pour les échalotes séchées, je n’ai pas d’inquiétude, il y a beaucoup de demandes.

Mon rôle, en tant que secrétaire, est d’écrire tout ce qu’il se passe dans l’association. J’essaie de le faire petit à petit. Travailler avec l’ARCADE sur la comptabilité, les recettes, les dépenses, ça me permet d’appliquer ce que j’ai appris à l’école.

L’accompagnement de l’ARCADE a consolidé notre courage. Toutes les femmes viennent cultiver maintenant.

Les premières productions sont désormais à maturité, et les femmes de N’Tiobougou ont déjà récolté une tonne d’échalotes !

Le bâtiment de transformation des échalotes et le séchoir solaire sont terminés et opérationnels, nous vous les présenterons très prochainement en image, ainsi que les photos des récoltes !

L’extension de la parcelle et les feuilles d’échalotes après la récolte :

2015-03-echalotes-11 2015-03-echalote-feuille

Les cultures de N’Tiobougou :

 2015-03echalotes

 2015-03-echalotes-20

Posté par ARCADE Une Terre à 14:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,