13 juin 2022

Formation en agroécologie ? Kesako l’agroécologie ?

L’agroécologie est l’ensemble des pratiques agricoles qui mettent en relation la science de l’agriculture (l’agronomie) et l’écologie. Elle vise à prendre en considération les écosystèmes dans la production. Cette pratique agricole permet à la fois de diminuer les impacts négatifs de la production sur l’environnement  et de préserver les ressources naturelles.

Le potentiel agricole de la zone de Dembela est important mais il faut que les terres soient gérées de manière durable (entre agriculture et élevage notamment) avec des apports en intrants locaux à moindre coût pour les habitants. Les femmes ont commencé à développer une expertise en matière de cultures maraichères avec l’appui de l’ARCADE. Elles ont souhaité renforcer leurs compétences en agriculture biologique. Cette formation était à destination de 2 femmes par associations locales gérant des jardins maraichers soit 10 femmes au total ont participé à cette formation de 4 jours. Elle a eu lieu dans une ferme agroécologique à Bamako fin mai. Toute l’équipe de l’ARCADE (à gauche sur la photo ci-dessous) a également participé à la formation pour accompagner par la suite la diffusion des techniques apprises sur la zone du projet.

Voici quelques exemples de techniques apprises durant cette formation :

- Production d’asticots à partir de différents mélanges organiques provenant d’animaux comme le crottin ou la litière de poules. Les mouches étant attirées par ces mélanges, elles vont venir pondre leurs larves dans ces mélanges. Ces larves vont permettre de nourrir les volailles et les poissons de la pisciculture.

Elles ont appris également à produire du compost et des engrais liquide riche en azote (N), potassium (K) et phosphore (P) à partir de déjections d’animaux, de cendres, charbon de bois…etc

Cette formation a été ponctuée de moments pratiques et théoriques ainsi que des visites d’autres fermes fonctionnant sur les mêmes pratiques agricoles.

 

Posté par ARCADE Une Terre à 16:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


22 juillet 2021

L’ARCADE était en visite chez Lagazel

Mercredi 7 juillet, des bénévoles de l’ARCADE ont visité l’usine Lagazel à Saint Galmier (42) pour découvrir cettejeune entreprise datant de 2016 qui développe des lampes solaires pour le marché africain permettant de couvrir toutes les régions dépourvues d’électricité. Une majeure partiede la production est réalisée au Burkina Faso et au Bénin. Lagazel a été créée par l’un des co-directeurs de Chabanne qui a vécu de nombreuses années au Burkina et qui connait bien la problématique de l’éclairage en Afrique. Après le visionnage de vidéos sur les produits proposés par Lagazel nous avons effectué une visite de la reconstitution des ateliers L-BOX (atelier de fabrication clés en main) qui sont logés dans des conteneurs alimentés par des panneaux solaires. Les panneaux solaires alimentent notamment les appareils de soudage des circuits imprimés qui sont réalisés sur place. Nous avons également visité l’usine Chabanne (fabriquant de fils, feuillards et ressorts métalliques). Nous avons terminé la visite par le montage d’une lampe. Personne n’a été blessé durant cette activité ! L’équipe de Lagazel c’est mise à notre entière disposition. Nous avons été très bien reçus.

visite usine lagazel (1)visite usine lagazel (2)

visite usine lagazel (18)

visite usine lagazel (9)visite usine lagazel (12)

Nous avons pu constater que ces lampes sont simples de montage et très solides (après avoir frappé violement les cellules solaires sur un coin de table elles n’ont pas été cassées, le verre les protégeant étant en verre trempé de bonne qualité). La chaine de montage a été simplifiée au maximum pour éviter les erreurs. Dans un premier temps, Lagazel développe une gamme de lampes solairesproposée pour l’éclairage et la recharge de téléphone portable. Les lampes et kits solaires ont une durée de vie de cinq ans en moyenne. Tout un réseau de service après vente est disponible en Afrique de l’Ouest et notamment au Mali. Cette entreprise essaye d'assurer le maximum de valeur ajoutée localement.

Leur réalisation phare, et adaptée au projet de solidarité, est une station de recharge collective (40 lampes) qui peut être installée dans une école. Ainsi les élèves repartent tous les soirs avec une lampe chez eux, et ils la ramènent à l’école le matin pour le rechargement, qui se fait par l’intermédiaire d’un panneau solaire.

Découvrez leur démarche : https://www.lagazel.com/

Posté par ARCADE Une Terre à 09:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 mai 2016

Irrigation de N'Tiobougou

Ce début d’année a vu la réalisation d’un système d’irrigation solaire dans la parcelle des femmes de N’Tiobougou. En faisant travailler ensemble deux entreprises de Sikasso, nous avons fait installer une pompe de 10m3/h sur le forage (d’une capacité supérieur à 20m3/h), un château d’eau « tampon » de 10m3 et surtout 12 bassins permettant aux femmes de remplir leurs arrosoirs pour irriguer les 3 ha de maraichage.

Cela va permettre aux femmes de prolonger la saison de maraichage, même les années de faible pluviométrie.

Le président de la région de Sikasso, Yaya BAMBA, est venu en personne sur le chantier. Il a vivement félicité les femmes pour leur travail, il a visité la parcelle mais aussi le bâtiment de transformation et de stockage des échalotes. Avant de partir, il a promis de revenir pour l’inauguration officielle du système d’irrigation et a acheté des échalotes séchées aux femmes de N’Tiobougou.

Photos :

château d'eau, installation solaire

un des bassins,

début des cultures

visite du président de la région aux femmes sur l'unité de transformation des échalotes.

2016-05-AES-ntiobougou

2016-05-ntiob-jardin-09

2016-05-ntiobougou-104

2016-05-ntiobougou-04

29 avril 2016

Foire Agricole de Bamako

Deux femmes de la coopérative de N’Tiobougou, accompagné de Bia, notre gestionnaire-comptable, se sont rendues à la foire Agricole de Bamako (CIAGRI), où tous trois ont pu échanger avec les structures présentes sur les stands. Ils ont pu aborder de nombreux sujets en lien avec les activités de N’Tiobougou, tel que la transformation des échalotes, leur conditionnement et leur commercialisation, le fonctionnement d’autres coopératives ou le matériel de transformation. Des échanges très riches qui vont permettre aux femmes de N’Tiobougou de développer leurs activités.

Lors de la prochaine foire, nous aurons peut-être le plaisir de voir un stand « échalotes séchées du Ganadougou » !

Echanges avec des producteurs d’échalotes séchées et de produits à base de karité :
2016-04-SIAGRI12016-04-SIAGRI3

Présentation d’un hachoir manuel à échalotes :

2016-04-SIAGRI2

 

Posté par ARCADE Une Terre à 17:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

15 octobre 2015

24 octobre : Conférence Energies renouvelables à LA ROCHETTE

affiche-conf_solaire-2015-10-24-webEn introduction de la conférence, l'ARCADE présentera son court-métrage sur l'adduction d'eau solaire de Mémissala.

Posté par ARCADE Une Terre à 15:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


08 octobre 2015

Bulletin d'info 2015

Bonjour,

Découvrez le bulletin d'information de l'année 2015 en cliquant ICI.

Bonne lecture !

01 octobre 2015

pourghère autour des échalotes

Les femmes de N’Tiobougou ont tenu leur engagement, en mettant en place une haie de pourghère tout autour du bâtiment de transformation des échalotes.

Ceci a pour but de matérialiser la parcelle attribuée à l’unité de transformation, de protéger le séchoir solaire contre les animaux et de limiter la poussière en incitant véhicules et riverains à contourner l’aire de séchage.

Et lorsque les arbustes seront à maturité, ils produiront des noix utilisables pour produire un agro-carburant, des tourteaux d’engrais ou du savon.

2015-09-haie_pourghere-04 2015-09-haie_pourghere-09

Posté par ARCADE Une Terre à 16:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,

11 août 2015

Construction en terre, rénovation

Suite à l’acquisition de la presse à banco (voir aussi : l’unité de transformation des échalotes), nous avons fait reprendre deux bâtiments en terre et les murs d’enceinte avec des briques en terre compressée. Pratiquement aussi solide que les moellons, cette technique a pour avantage d’utiliser essentiellement de la terre, matériau local disponible en quantité. De plus, la forte compression des briques assure une importante résistance à l’érosion.

Photos :

les bâtiments à la fin des travaux et la presse à banco compressé

2015-07-logement

 2015-01-presse

Posté par ARCADE Une Terre à 11:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

28 mai 2015

Le séchage des échalotes a commencé

Après la récolte et la constitution des stocks par la coopérative, les premiers essais de séchage ont commencé à N’Tiobougou.

Les femmes se sont réparties les taches, pour éplucher, nettoyer, peser, couper ou écraser, puis disposer dans le séchoir.

En parallèle, d’autres femmes ont effectué du séchage traditionnel, au soleil. Avec des résultats différents sur la qualité des échalotes, selon les techniques employées par chaque groupe.

Moussa a apporté quelques modifications techniques au séchoir, l’objectif étant d’en améliorer le rendement pour sécher les échalotes en une seule journée.

350 kg d’échalotes fraiches ont été transformées, et les femmes ont obtenus 41 kg d’échalotes séchées.

A suivre…

Photos : les échalotes fraiches sont stockées :

2015-05-sechoir_bis-1

Les femmes pilent, lavent puis mettent au séchoir les échalotes :

2015-05-sechoir_bis-2 2015-05-sechoir_bis-3

Les échalotes sortent du séchoir :

2015-05-sechoir_bis-4

Extrait de la fête des femmes pour inaugurer l’unité de transformation des échalotes :

https://youtu.be/9shVZfK0O4M

Posté par ARCADE Une Terre à 17:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

22 mai 2015

Le séchoir solaire, une technique adaptée de conservation

Après divers essais de séchage en 2014 (mangues, tomates, bananes, oignons et poisson) Nous avons fait de nouveaux essais de séchage avec différents produits.

Les résultats sont remarquables : haricots verts, aubergines et carottes retrouvent pratiquement leur apparence, et ne perde pas de gout après réhydratation.

Dans le séchoir expérimental de la base, il faut deux jours pour sécher la plupart des produits, mais nous espérons pouvoir améliorer ce rendement.

Aïcha, la femme de notre chef de projet, a testé le séchoir pour conserver feuilles et tiges de céleri. Awa, la bibliothécaire, vient y sécher des tomates, afin de les conserver jusqu’à la période où elles sont hors de prix sur les marchés locaux.

L’utilisation de ce séchoir par des maliennes, ainsi que le projet de filière échalotes de N’Tiobougou, avec la fabrication d’un prototype par une entreprise malienne, sont des pas importants vers la vulgarisation de cette technique.

Essais de séchage dans le séchoir expérimental de la base : céleri...

2015-05-sechoir3

...haricots, aubergine et carotte :

2015-05-sechoir1 2015-05-sechoir2

Le séchoir de l’unité de transformation des échalotes :

2015-05-sechoir4  2015-05-sechoir5

Posté par ARCADE Une Terre à 15:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,