En juin, nous avons également lancé la clôture de la parcelle maraîchère des femmes de Niamakouna (Blendio), ainsi que la réalisation des études du barrage de Oueto (Blendio – Benkadi).

Ce barrage, réalisé sans études préalable il y a quelques années par l’intercommunalité du Ganadougou, n’a pas été bien positionné, et l’eau qu’il retient est chaque année moins importante. Pourtant, il est devenu essentiel pour les trois villages de Oueto, Niamakouna et Sondio, sur deux communes différentes, qui, organisés en association, ont développé la riziculture, le maraîchage, mais aussi l’arboriculture et la pêche.

Bernard a également fait le point avec le bureau d’études SETADE pour finaliser les études de réhabilitation de la plaine du Koureh.

 

Par ailleurs, en attendant l’embauche d’un nouveau chef de projet, la mission de Bernard lui a permis de travailler avec Bia et You à la mise en place d’un fonctionnement provisoire, pour assurer la continuité de nos actions jusqu’à la mission de l’automne.

Notamment le suivi de l’association des femmes de N’Tiobougou qui, outre les échalotes, ont produit cette année de grandes quantités de Gombo, grâce à l’adduction d’eau réalisée en début d’année. (voir aussi : http://arcadeactu.canalblog.com/archives/2016/05/04/33763632.html). Elles le vendent sur les marchés de Blendio et de Dembela, mais aussi à des clients venus de Sikasso pour leur acheter !

Jardin des femmes de N’Tiobougou :

2016-07-ntiobougou

Visite du barrage de Oueto en février :

2016-07-barrage_oueto-01

Travail au bureau à Dembela - Bia et Bernard :

2016--07-base